Laboratoire de Psychologie Sociale

EA 849

Focus sur une thématique transversale : le risque

Le LPS va développer son implication dans les PR2I « Santé » et « Environnement », en initiant de nouvelles collaborations notamment autour des axes thématiques du risque et du changement de comportement. Ces développements s’appuieront notamment sur la plateforme technique d’observation et d’expérimentation psychosociale pilotée par le LPS à la Maison de Recherche Schuman (e.g., projet en cours sur l’étude in vitro des comportements de discrimination en collaboration avec le Pôle Universitaire de Psychiatrie du CHU Sainte-Marguerite de l’APHM).

L’engagement du LPS dans des projets plus structurants de collaboration interdisciplinaire autour des thématiques de la santé et de l’environnement et en lien avec le projet scientifique d’AMU sera consolidé (e.g., Participation au projet DHU Maladies Rares et Chroniques sélectionné dans le cadre de l’appel DHU d’A*MIDEX 2015).

Le LPS initiera des nouvelles collaborations dans le domaine de la psychologie du travail (Projet en cours de formalisation sous la responsabilité de Marc Souville sur les prises de décision chez les officiers sapeurspompiers, en collaboration avec le Centre d’Etude et de Recherches Interdisciplinaires sur la Sécurité Civile, CERISC, et l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers, ENSOSP).

En savoir plus…

risque
Apostolidis, T., & Dany, L. (2012). Pensée sociale et risques dans le domaine de la santé : le regard des représentations sociales. Psychologie Française, 57, 67-81.
 9782130632252_v100
Valléry, G., & Leduc, S. (2012). Les risques psychosociaux. Paris : Presses Universitaires de France.

 

 

 h135_cover
Charbonnier, E., Hatteschweiler, C., & Graziani, P. (2015). Risque suicidaire et stress chez les jeunes homosexuels. Psychologie Française, 60(3), 209-222.

Journée Risque 17-01-2014

La question du risque a longtemps été négligée en psychologie: cantonnée au domaine de la cognition ou associée aux conséquences en termes de santé et de pathologies, elle a été contournée plus que réellement abordée en tant que telle. D’autres sciences humaines et sociales, et en particulier la géographie et la sociologie, s’en sont pourtant emparées afin de mieux saisir les dynamiques humaines et sociales face au risque. Aujourd’hui, la psychologie sociale porte sur les risques un regard qui permet de croiser les approches dans une dimension interdisciplinaire. En effet, au-delà d’une approche intra-individuelle, le risque doit être pensé en termes sociaux, ce qui pose la psychologie sociale au premier rang de la réflexion sur ce sujet: qu’il s’agisse d’une approche en termes de prévention, d’adoption de comportements de protection, d’attitudes, de croyances, de représentations sociales ou encore d’attributions de responsabilités, l’ensemble des processus concernés sont traditionnellement abordés par la psychologie sociale. Ainsi, Dans le cadre de ses activités de recherche, le Laboratoire de Psychologie Sociale
(LPS, EA 849) organise le vendredi 17 janvier 2014 une journée (9h30-17h15) sur la psychologie sociale du Risque. Cette journée sera l’occasion de poser le thème du risque comme socialement marqué, transversal aux grandes thématiques appliquées du LPS :
Environnement, Santé, Travail. Le risque sera abordé selon trois approches complémentaires favorisant une pluralité théorique et méthodologique.

Résumé PDF des interventions

JOURNEE RISQUES LPS :

L’ensemble des membres du LPS ont été invités à présenter leurs travaux et/ou leurs réflexions. Un format de table ronde, centré sur les interactions entre les participants, sera privilégié afin de permettre l’avancée des réflexions sur les axes de recherche du laboratoire.
Trois tables rondes, liant théorie et application et présidées par des experts, sont organisées en lien avec les thématiques du LPS :
– la première sur risques et environnement (experte : Dominique Lassarre)
– la deuxième sur risques et santé (expert : Michel Morin)
– la dernière sur risques et travail (expert : Rémi Kouabenan)
Dans le cadre de chacune de ces tables rondes, les propositions et présentations théoriques, méthodologiques sont les bienvenues. Dans tous les cas, la proposition devra inclure une ouverture vers la discussion, que ce soit sous forme de questions soulevées par la recherche ou sous forme de débat sur des points plus généraux.

A/ L’approche socio-représentationnelle (travaux sur les représentations sociales : dynamique et structures, pratiques sociales émotions, triangulation)

B/ L’approche par l’engagement, persuasion et changement de comportement, dispositifs de communication engageante

C/ L’approche par les processus psychologiques et sociaux en jeu dans les pratiques sociales dans différentes situations, en lien avec les demandes sociétales.